Saison 1 en VF



Commandez le coffret sur le site de la FNAC
 
     
     
 
6.18 "La bague au doigt"



A télécharger en VF
 
     
     
 
LE SERMON DE LUCY

LE SERMON DE LUCY - Épisode 9.3 "La passion de Lucy"

« Lorsque mon père m’a demandé si j’accepterais de donner un cours à la paroisse pour les jeunes qui ressentaient le besoin de sexualité (elle le regarde), je lui ai dit « oui » tout de suite ! « mais à une condition : que ce cours ait bien plus à offrir aux jeunes qu’une parole d’adulte, une parole de pasteur… (enfin, la mienne) leur interdisant de faire l’amour avant le mariage ».

Et pour commencer, je voudrais m’adresser à toutes les jeunes filles de cette paroisse. Mais, je vous rassure, les garçons, vous n’y échapperez pas non plus ! (rires).

Alors, qu’est-ce que je souhaite leur dire ? Ou, mieux encore : qu’est-ce que j’ai à proposer à des jeunes filles qui sont souvent confrontées à un choix d’adultes ? Est-ce que je dois avoir des rapports sexuels, oui ou non ?

Et je me suis mise à penser à la femme du chant de Salomon, qui comme bon nombre de femmes dans la Bible, n’a pas de nom. On la nomme « la jeune fille sunamite », ce qui nous donne essentiellement un indice sur la région où elle est née. Nous ignorons son nom. Mais nous savons qu’elle est consciente de ce qu’elle représente. Et qu’elle n’a pas du tout honte de montrer qui elle est. Cette jeune sunamite, non seulement sait qui elle est, mais elle sait ce qu’elle veut. Elle connaît l’objet de sa passion et elle cherche à le conquérir. Elle aime être ce qu’elle est, et elle se moque de ce qu’on peut penser d’elle, car elle est forte, et elle a confiance en elle. Elle est narcissique, et elle a de l’amour propre. Elle est amoureuse d’un homme, et elle désire cet homme. Mais elle sait qu’elle existe en dehors de son amour pour cet homme. Et elle aime ce qu’elle est en dehors de lui. C’est ça le plus important.

Tellement d’êtres humains vivent en étant persuadés qu’ils seront bien plus heureux lorsqu’ils auront un mari ou une femme, ou quand ils auront beaucoup d’argent ou qu’ils pourront se payer une jolie voiture, une belle maison. Et au lycée, c’est pareil, bien sûr. Beaucoup de jeunes filles croient que tout ira mieux pour elles quand elles se feront draguer par un beau garçon, ou quand on les invitera à une de ces soirées branchées, qu’elles seront élues reine de la fête annuelle, ou encore quand elles auront fait l’amour.

Nous sommes tellement de femmes à croire que l’estime qu’on peut avoir pour soi dépend de quelque chose d’extérieur à soi. Que notre satisfaction et notre bonheur dépend de la présence d’une autre personne à nos côtés, et que l’épanouissement dépend de la réalisation d’un projet. Mais exiger de quelqu’un d’autre qu’il fasse notre bonheur, c’est pas normal. C’est à vous de vous débrouiller pour trouver le bonheur, en apprenant à vous connaître. Parce que si vous ne savez pas comment vous fonctionnez, si vous ne vous aimez pas, comment voulez-vous qu’une autre personne vous aime ?

Dieu veut qu’on s’aime et qu’on se respecte soi-même. Il veut aussi qu’on découvre chacun notre but, notre passion. En fait, ces deux choses sont liées, et on ne peut pas découvrir sa passion si on ne se connaît pas. Votre passion est une partie intégrante de ce que vous êtes, mais pour la découvrir, il faut comprendre qui vous êtes. La passion n’est pas liée à la sexualité et à l’amour. La passion, c’est tout ce que vous investissez en créant votre vie, afin de lui donner un sens, et un but, c’est le plus important.

Je pose une question, et je m’adresse surtout à vous, les filles : qu’avez-vous jamais rêvé de faire ? Quelle est cette chose que vous rêvez de faire depuis si longtemps ? C’est dur à dire, mais quand on est une femme, c’est facile de se laisser distraire et d’abandonner sa passion. Il y a beaucoup de choses qui peuvent vous écarter du chemin, et peu de choses qui peuvent vous inspirer, comme la sexualité, ou une liaison avec un garçon qui n’est pas fait pour vous. Une grossesse non désirée peut vous faire dévier de votre route. Souvenez-vous de la femme sunamite ! Qu’est-ce qu’elle nous apprend ? On ne peut pas partager notre passion avec d’autres avant de l’avoir trouvée en nous-mêmes. Quelque que soit la passion que vous ayez, il est grand temps de l’apprivoiser. Quel que soit le but à atteindre, il est temps maintenant de le découvrir. Quels que soient vos besoins, c’est maintenant qu’il faut y remédier. C’est maintenant qu’il faut accomplir tout ça, ici et maintenant. Votre passion est cette chose que vous aimez. Vous donneriez tout pour pouvoir la réaliser, la vivre. Ce que vous attendez est déjà en vous. Dieu nous a déjà pourvus de tout ce qui nous est nécessaire pour vivre la vie qu’on a rêvée. Et c’est notre responsabilité à toutes de la vivre pleinement, de réaliser tous nos rêves, de trouver notre passion pour s’y adonner.

(script tapé par Mackie_love)

 
     

Attention, tous les documents présents sur ce site sont soumis aux règles du Copyright. Toute copie totale où partielle est interdite et passible de poursuites.

©2001-2012 Johanna Benard (créations en Flash par François)