Saison 1 en VF



Commandez le coffret sur le site de la FNAC
 
     
     
 
6.18 "La bague au doigt"



A télécharger en VF
 
     
     
 
Martin et Ruthie font les cartons pour le déménagement de Martin Ruthie

Joies et déceptions 1 : saison 9, épisode 21

 

Martin et Ruthie font les cartons pour le déménagement de Martin
Ruthie :  ça me fait plaisir que ton père revienne enfin d’Irak
Martin : j’ai encore du mal à le croire
Ruthie : ça va me manquer de ne plus t’avoir avec nous
Martin : j’habiterais juste en face
Ruthie : les gens qui louaient la maison de ta tante partent, c’est sur ?
Martin : et je m’y installe avec mon père
Ruthie : et ça me fera drôle que tu ne vives plus chez nous
Martin : oui j’aimais bien vivre chez vous

Dans la rue Eric croise George, le père de Cécilia
George : oh
Eric : George ça va ?
George : oui c’est bon, on ne peut mieux
Eric : on ne s’est pas vu depuis un bon bout de temps
George : on a été très pris Gwen et moi
Eric : vraiment ?
George : oui on s’est inscrit à votre stage, celui pour devenir une famille d’accueil, l’an dernier
Eric : ah c’est formidable ça
George : oui ce que l’on y a appris nous a vraiment bien aidé pour les démarches
Eric : vous avez fait une demande ?
George : et on a reçu une réponse hier, tous les papiers sont en ordre et donc on est à même de recevoir un déplacement chez nous, ils ne nous restent plus qu’a trouver un enfant
Eric : vous êtes famille d’accueil, ça c’est bien, j’en suis ravie pour vous
George : ce n’est qu’une étape encore, on voulait devenir famille d’accueil pour pouvoir adopter après. Depuis que Cécilia est partie à la fac, la maison nous donnent l’impression d’être vide avec toutes ces chambres inoccupées. Alors j’ai dit à Gwen : non loin de nous, il y a sûrement un enfant qui aurait grand besoin de se trouver des parents et nous on est des parents qui veulent un enfant
Eric : c’est généreux, c’est une belle démarche
George : mais ce sera encore long pas évident de trouver un enfant qui peut être adopter, quoique l’on ne veuille pas un bébé, on veut un enfant déjà grand, un garçon
Eric : un garçon de quel age ?
George : a peu près 9-10 ans
Eric : je crois pouvoir vous présenter le garçon qu’il vous faut
George : sérieux ?
Eric : hum oui je suis sérieux
George : ah bien ça a été un coup de chance de vous croiser aujourd’hui

Simon rentre et écoute son répondeur
Répondeur :
- Simon, c’est Rose rappelle-moi.
- Simon c’est encore moi, je sais t’es pas la mais rappelle moi dés que tu seras rentré
- Tu devais travailler ce soir ? c’est bête parce que j’avais besoin de te parler
- Encore moi, c’est la dernière fois promis, je me suis rappelé que tu ne travailler pas, alors t’es ou ? Pourquoi est ce que tu m’évite ? Pourquoi tu me rappelle pas ?
Messages effacés

GENERIQUE

Matt cherche un téléphone disponible dans l’hôpital
Infirmière : ça m’intrigue, tu bosses parfois quand tu es au boulot ou tu viens seulement la pour passer des coups de fil et réviser
Matt : rassure toi, je travaille bien entre les révisions et les coups de fil
Infirmière : Matt attend, ce matin, ce type, ce Carlos a téléphoné à deux reprises, j’ai noté son numéro
Matt : mon beau-frère a téléphoné
Infirmière : euh une minute je demande à mon pendule, j’ignore comment ton beau-frère peut être mais ce Carlos semblait très bien te connaître, et il m’a dit de te demander soit de venir rapidement chez lui, soit si tu étais coincé de lui téléphoner. Ca semblait important
Matt : oui, ça ressemble à mon beau-frère, enfin en espérant qu’on soit encore beau-frère

Kévin cherche ses vêtements
Lucy : tu peux faire moins de bruit, je viens de mettre Savannah au lit
Kévin : où sont mes tee-shirts ?
Lucy : Dans le placard
Kévin : pourquoi mes tee-shirts sont-ils rangés la ?
Lucy : et bien parce qu’il a pas assez de place dans la commode pour toutes nos affaires et celle de Savannah, plus elle grandit et plus elle a besoin de choses, c’est pour ça que j’ai transféré quelques affaires ici
Kévin : Je ne vois aucune de tes affaires dans ce placard. Savannah qui n'est qu’un bébé a déjà une chambre pour elle toute seule, nous on est deux adultes et on se partage une chambre, pourquoi tu ne ranges rien dans l’autre chambre ?
Lucy : ça encombrerait notre fille
Kévin : ça encombrerait notre fille ? Et nous, nous on peut étouffer ? Il faudra que j’attende qu’elle entre en fac, pour avoir un petit peu d’espace ?
Lucy : on vis la mais c’est pas définitif, on aura une maison, j’ai envie d’une maison à nous, je t’assure
Kévin : tu me taquine ?
Lucy : non on déménagera
Kévin : quand ? Tu m’as dit il y a un mois environ que tu voulais qu’on se trouve une maison et depuis, on vit toujours chez tes parents
Lucy : je dois faire quoi pour te prouver que je veux vraiment une maison ?
Kévin : tu es sérieuse ?
Lucy : oui
Kévin : dans ce cas je téléphone immédiatement à l’agence immobilière
Lucy : non
Kévin : j’en étais sur
Lucy : mais on va partir, toi, moi et Savannah, on est une famille. On a besoin d’une maison à nous, mais c’est à moi de chercher, c’est moi qui m’en chargerais cette fois-ci, c’est moi qui contacterais l’agence et trierais les annonces

Annie est dans la cuisine et croise plusieurs personnes
Annie : qu’est-ce qui te rend si gai ce matin ? Allez va y dis le moi
Eric : non ça me porterais la poisse si je t’en parlais mais si tout va comme je le souhaite ça sera vraiment la preuve que les voix du seigneur sont toujours impénétrables
[Eric part, les jumeaux arrivent]
Annie : ah les enfants, je vous ai préparé des sandwichs, beurre de cacahuète et banane. Pourquoi vous faites cette tête la ? Vous n’avez plus
d’entrain depuis une semaine
Sam : on veut pas que Martin reparte de la maison
David : il est comme notre frère
Sam : oui et l’on a plus autant de famille
David : pourquoi est ce que tout le monde part comme ça ? C’est parce qu’il nous aime plus ?
Annie : non, vos frères et sœurs tout comme Martin vous aime énormément mais un jour au l’autre tous les enfants on besoin de prendre un peu de distances avec leurs papas et leurs mamans et il leur faut un toit à eux. Plus tard, tu verras, toi et Sam vous aurez aussi envie de prendre votre envol et de partir
David : non nous on resteras avec vous ici pour toujours, on fera comme Lucy
Lucy : vous parlez de moi
Sam : oui on dit que l’on fera comme toi plus tard, que jamais on quittera la maison
Lucy : hum, j’suis désolé mais je vais m’en allais bientôt
Annie : c’est vrai ?
Lucy : j’appelle l’agence aujourd’hui
Annie : ah c’est bien tu te décide enfin, c’est ton père qui va être content. Ca me fait très plaisir que toi, Savannah et Kévin, vous aillez un
endroit bien à vous
[les jumeaux partent]
Lucy : euh dis moi, est ce que je peux te demander de garder la petite, Kévin est encore a cheval entre le service de jour et de nuit là
Annie : je dépose les jumeaux à l’école et c’est bon
Lucy : merci
Annie : en attendant tu pourrais en profiter pour appeler l’agence immobilière
Lucy : maman s’il te plait
Annie : euh oui

Vincent cherche Martin
Vincent : il y a que toi qui peux me sauver
Martin : de quoi ? Tu cherches quelqu’un ?
Vincent : euh Ruthie
Martin : tu l’as manquée, elle est partie
Vincent : non, tu comprend pas, ce que je veux c’est pas la voir, je veux l’éviter. J’ai un service a te demander en fait c’est parque je veux …
[Ruthie arrive]
Ruthie : salut Vincent
Vincent : ah salut
Ruthie : tu as eu mon message hier soir ?
Vincent : euh non
Ruthie : est ce que je peux compter sur toi pour ce soir ? On sort ? Mon père a levé ce matin ma punition, ça fait un mois
Vincent : oh oui exact, je croyais qu’il restait une semaine
Ruthie : non. Alors ?
Vincent : je passe te prendre vers 7H
Martin : j’ai cours maintenant, c’est quoi ce fameux service ?
Vincent : de quoi est ce que tu parles ?
Martin : du service
Vincent c’est quoi cette histoire de service ?
[Vincent part]
Ruthie : oui c’est quoi cette histoire de service ?
Martin : j’en ai aucune idée

Eric présente Dany à George
Eric : George, voici Dany Davis. Dany c’est le monsieur dont on a parlé : George Smith
George : je suis content de te connaître Dany
Dany : pas autant que moi monsieur Smith
George : pas monsieur, George
Dany : George
George : comme ma femme doit conduire sa mère chez le docteur en fin de matinée, elle ne pourra pas se joindre à nous, mais elle se réjouie de faire très bientôt ta connaissance
Dany : moi aussi
George : alors qu’es ce que tu veux faire aujourd’hui ?
Dany : m’installer chez vous et votre femme
George : et si on commençait par aller déjeuner et on suivra notre inspiration ensuite
Dany : si ensuite ça vous inspire de  me prendre chez vous, moi ça me convient
[Dany et George partent]
Eric : je sais, je sais …

Simon rentre chez lui et découvre Rose qui l’attend
Simon : Rose !
Rose : Salut lâcheur
Simon : comment t’es rentrée ?
Rose : c’est ton logeur qui m’a ouvert, je lui ai dit que l‘on sortait ensemble. On est ensemble tu te souviens ? Alors pourquoi tu ne prends plus
mes coups de fils ? Alors je t’écoute tu m’explique pourquoi tu me fuis ou on joue aux devinettes

Matt arrive chez Carlos
Carlos : Salut
Matt : j’ai eu ton message
Carlos : oui, euh je sais que tu étais au boulot mais comme je dois partir demain
Matt : demain ? Tu t’en vas ?
Carlos : oui j’ai mis nos affaires au garde-meuble. Au cas ou j’aurais envie de revenir un peu plus tard
Matt : Alors en fin de compte vous vous séparez pour de bon ?
Carlos : oui Mary a demandé le divorce voilà une semaine
Matt : et tu quittes New York ?
Carlos : demain soir
Matt : si t’as besoin d’un lit ce soir …
Carlos : non j’en ai un j’ai trouvé une chambre d’hôtel à côté de l’aéroport
Matt : où tu vas ?
Carlos : Porto Rico
Matt : Porto Rico ? Et tu trouveras du boulot là-bas ?
Carlos : oui je travaille pour mon père, il a une petite filiale ici mais la gros de la boite est à Porto Rico. C’est mieux question boulot pour moi de vivre à Porto Rico. Je ne restais qu’a New York que pour Mary et son travail
Matt : J’aimerais pouvoir faire quelque chose pour que, pour qu’elle se rapproche de toi
Carlos : non tu ne peux pas, j’ai tout tenté mais sans résultat. Elle ne veut pas c’est pour ça que demain soir je m’en vais. Tous les cartons qui
sont entassés dans ce coin sont des choses que Mary avait laissés. Prends les si tu veux mais si tu n’en veux pas le secours populaire passera demain dans la matinée pour vider l’appart
Matt : C’est pour les cartons que tu m’as téléphoner ? Pour que je vienne prendre les affaires de ma sœur ?
Carlos : oui pour ça et pour que tu annonces à tes parents que Mary divorce
Matt : moi ? Pourquoi moi ?
Carlos : bon bien sur Mary aurait dû le faire mais elle a refusé et quelqu’un doit bien leur dire. J’arriverais pas a leurs en parler. Tu es son
frère, toi, c’est ta famille, je suis désolé mais c’est toi qui dois t’y coller
Matt : est-ce que Mary a l’intention de revenir de Londres ?
Carlos : elle est à Chicago
Matt : pourquoi n'elle est plus à Londres ?
Carlos : ah elle faisait un stage à Londres, un stage pour être prise à Chicago
Matt : et qu’es ce que vous faites de Charlie ?
Carlos : on tachera de gérer les choses au mieux. Mais ce n’est pas le seul enfant a avoir des parents divorcés. Il survivra. Il aura son père
Matt : mais son père sera loin, beaucoup trop pour nouer une vraie relation père-fils ou pour lui fournir les repères qu’il faut à un gamin
Carlos : Charlie ne se trouvera pas séparé de moi
Matt : mais si puisque tu part. Attend …

Martin est dans la cuisine et Annie entre avec les jumeaux
Martin : salut vous deux. Quoi de neuf ? Sam ? David ? Eh oh ?
Sam : toi on te cause plus
Martin : pourquoi ça ?
David : parce que toi tu veux plus habiter ici
[les jumeaux partent]
Annie : ils sont malheureux que tu partes
Martin : je serais au coin de la rue
Annie : bien sur mais ils ont 6 ans, dans leur esprits l’autre côté de la rue c’est l’autre côté du pays
[le téléphone sonne]
Annie : Allô. Oh Ruthie oui elle est dans la chambre il me semble. Euh oui une seconde il est à côté de moi c’est Vincent : c’est pour toi
Martin : allô
Vincent : est ce que tu es seul ?
Martin : oui
Vincent : génial
Martin : enfin à quoi est ce que tu joues ?
Vincent : oh rien il faut juste que je te parle de Ruthie mais sans que Ruthie apprenne que je t’ai vu
Martin : ça sent l’embrouille alors ce sera sans moi vu ? Au revoir Vincent
[il raccroche]

George et Dany sortent du cinéma
George : est ce que le film t’a plus ?
Dany : non
George : oh je croyais que tu adorerais
Dany : j’aime pas les dessins animés
George : ah mais pourquoi tu ne me l'a pas dis ?
Dany : je croyais que vous les aimiez vous
George : la prochaine fois dis le moi avant si tu n'aimes pas
Dany : il y aura une prochaine fois ? Sérieusement ?
George : et beaucoup d’autre après
Dany : super, vous allez me prendre quand vous et votre femme ?
George : attend d’avoir vu ma femme, il faut qu’elle te plaise aussi
Dany : est ce qu’elle est alcoolique ?
George : non
Dany : donc il n’y a pas de raison que je ne l’aime pas, on va prendre mes affaires ?
George : on va d’abord manger une glace et après ça je t’emmènerais voir ma maison, Gwen ma femme devrait être de retour est comme ça tu l’as verra
Dany : Ca c’est parlé !
George : on y va ?
Dany : je peux vous demander quelque chose ?
George : oui
Dany si votre femme m’aime bien et que vous décidez de me prendre dans votre maison, est ce que ma sœur pourra venir avec nous ?
George : tu as une sœur ?
Dany : dans un autre foyer que moi, parce qu’elle est en fauteuil roulant

Lucy est au travail et Kévin l’appelle
Lucy : Allô
Kévin : Lucy j’ai eu l’agence immobilière au téléphone, ils pense avoir quelque chose pour nous
Lucy : t’as eu un coup de fil d’eux ?
Kévin : oui. Ne crie pas, je leur ai téléphoner, j’aurais pas du mais j’ai pas pu résister, j’ai trop envie que ça marche ce coup ci
Lucy : c’est nul je t’avais dis que je voulais me charger des démarches
Kévin : non tu râles
Lucy : on a parlé de cette maison ce matin, tu n’as pas le droit de dire que je râles, enfin
Kévin : si parce que j’ai contacté l’agence et pas toi : tu râles
Lucy : j’avais un truc à faire pour mon père ce matin, et dans l’un des groupe dont je m’occupe j’ai eu un petit souci, je suis plongée dans la
paperasse depuis au moins 1H. Mais j’ai dit que je vais appeler l’agence et je vais appeler l’agence quand j’aurais un petit moment. Tu ne me crois pas ?
Kévin : non je m’excuse, mais inutile qu’on se dispute pour ça tout de suite, on reviendra dessus d’ici peu quand on se disputera parce que tu ne veux pas qu’on parte de chez toi
Lucy : je vais les joindre
Kévin : mais oui je te crois
[Lucy lui raccroche au nez]

Simon et Rose discutent
Rose : Ecoute, si tu ne veux plus qu’on se voit t’as pas besoin de faire traîner les choses, contente toi de rompre avec moi
Simon : j’ai aucune envie de rompre, je suis très bien avec toi
Rose : tu dis que tu es bien et que tout roule pourtant quand je t’appelle, tu ne veux plus décrocher et quand je suis avec toi tu ne fais que me repousser
Simon : jamais je t’ai repoussée
Rose : la dernier fois qu’on s’est vu, dés que je t’ai approché t’es parti en courant. Et aujourd’hui depuis que t’es rentrée je te sens nerveux et
tout bizarre
Simon : je suis gêné on est à peine sortis 2,3 fois et notre relation prend une telle tournure que je me sens le dos au mur. Il n’y aura rien côté sexe pour nous
Rose : Pourquoi ? Le problème vient d’où ?
Simon : il vient de moi. Mais on peux se voir sans coucher ensemble non ?
Rose : sans coucher ? Non pour moi la différence entre un copain et un petit-ami c’est juste le sexe. Est ce que c’est un moyen de me dire que l’on est que copains ?
Simon : non et quand t’es la j’ai aussi des envies mais ..
Rose : mais tu ne veux pas coucher avec moi
Simon : non je peux pas, nuance
Rose : mais enfin c’est absurde, si t’as envie de moi pourquoi tu ne te lances pas ?
Simon : c’est parce que je ne peux pas le faire mais je tiens quand même à toi
Rose : oui ça, ça j’ai saisi, c’est le pourquoi que je voudrais comprendre
Simon : c’est compliqué
Rose : j’ai pas le Q.I d’une huître
Simon : c’est quelque chose de gênant
Rose : tu ne peux pas dire pourquoi tu ne peux pas coucher avec moi mais tu voudrais coucher avec moi si tu pouvais
Simon : voilà c’est ça
Rose : bon au revoir
Simon : attends pars pas
Rose : alors arrête de me prendre pour une idiote et dis moi pourquoi on ne fais pas l’amour. Si c’est ça alors salut
[Rose part]

George reçoit Kelly, la sœur de Dany
Kelly : bonjour p’pa
George : Kelly ça va ?
Kelly : ça roule bien
George : tu aimes rire, Dany n’a parlé de ton sens de l’humour
Kelly : alors comme ça on vous a pas parlé de moi. Laissez moi une heure et je vous suis
George : il y a un air de famille incontestable
Kelly : que vous soyez la, c’est la preuve que vous allez tous nous prendre ?
George : tous vous prendre ?
Kelly : Dany n’a rien dis à propos de Meredith
George : rassure moi Meredith c’est votre cochon d’inde ?
Kelly : on a pas de cochon d’inde, Meredith est ma grande sœur, elle est placée dans une autre maison
George : je vois, le révérend Camden s’était bien gardé de me dire que Dany avait une si grande famille

Matt téléphone a Eric
Eric : allo
Matt : papa ?
Eric : un souci ?
Matt : pourquoi est ce que tu supposes que ça va mal dés que je téléphone ?
Eric : hum expérience
Matt : non j’appelle juste pour avoir de tes nouvelles
Eric : je vais bien qu’ets ce qui cloche ?
Matt : moi aussi ça va
Eric : ça va de ton côté mais ça veut dire que pour d’autres ça ne va pas ?
Matt : mais c’est pas ce que j’ai dis
Eric : non c’étais sous-entendus. Je t’écoute dis moi ce qui cloche ?
Matt : rien
Eric : c’est tout ? D’accord, tu veux qu’on joue aux devinettes ? Parfait. Bien on commence par toi : ça concerne ton boulot ? Sarah ? Peut être ses parents ?
Matt : tout ça, ça va
Eric : alors on a le genre incontournable, dans le genre Simon ? Est ce qu’il y a un problème avec Simon ?
Matt : pour autant que je sache : non
Eric : alors la je sèche. Je suis sur que du côté de Ruthie, Martin, Kévin et Lucy et également des jumeaux tout va bien donc ça nous laisse quoi, oh j’y suis j’crois : Mary et Carlos. Gros silence donc j’ai dû mettre dans le mille. Est ce que, est ce que t’as vu Carlos ou Mary ? Matt dois je te rappeler toutes les fois où tu t’es dit je ne parle pas de tout ça à papa j’arriverais bien à faire face ça à été la vraie catastrophe à chaque fois ? Alors écoute si tu as appris des choses sur Carlos et Mary autant que tu en parle
Matt : hum, écoute euh, zut on m’appelle
Eric : tu mens
Matt : tu m’excuses il faut que je fonce

Vincent raccompagne Ruthie chez elle
Ruthie : ça à été une bonne soirée
Vincent : pour moi aussi
[il l’embrasse sur le front]
Vincent : euh oui parce que j’ai chopé un rhume
Ruthie : oh
Vincent : hum bonsoir Ruthie

Vincent rejoint Martin
Vincent : essaie de convaincre Ruthie de m’envoyer paître
Martin : quoi ?
Vincent : dis à Ruthie qu’elle devrait rompre avec moi
Martin : tu veux rompre avec Ruthie ? Encore ? Vous jouez à quoi tous les deux
Vincent : attends je veux pas que ce soit moi qui rompe avec Ruthie, j’arrive pas à la plaquer, la dernière fois qu’on a rompu elle à commencé
par pleuré et ensuite elle m’a hurler dessus, tout le monde regardé et je me suis sentis nul de faire ça. Mais si tu t’arrange pour qu’elle me plaque ce sera sans cris et sans larmes, et ça devrait te plaire
Martin : ça me plait pas, tu te débrouilleras sans moi
Vincent : c’est toi qui nous a réunis
Martin : donc ce sera à moi de vous faire rompre ? Désolé mais là je dis non
Vincent : pourquoi ? Tu dis toujours qu’elle est comme ta sœur, tu as envie de voir ta petite sœur pleurer à cause d’un type ? Je veux pas lui faire de la peine ça m’ennuie je l’aime beaucoup
Martin : mais tu veux la larguer
Vincent : je, je suis tombé amoureux d’une autre fille. Je risque de tombé amoureux, c’est possible parce que cet été je vais passer 2 longs mois à Hawaï avec mes grands-parents et je rencontrerais peut être une autre fille à Hawaï et c’est pour ça que je voudrais casser avant. Alors tu acceptes de m’aider ?
[Martin dis non de la tête]
Martin : quoique j’en pense je veux bien le faire pour Ruthie. Ca ne va pas être évident de la pousser à rompre parce qu’elle tient à toi
Vincent : euh montre lui mes mauvais côtés
Martin : tu veux vraiment en finir ? Encore ?
Vincent : oui c’est mieux
Martin : bon tu t’en vas car je pense que si tu restes je pourrais m’énerver

George reçoit Meredith la sœur de Kelly et Dany
Meredith : Dany m’a téléphoner pour m’annoncer la nouvelle, vous serez notre famille d’accueil ?
George : je vais voir si je peux vous garder tous : toi Dany et votre sœur
Meredith : j’ai téléphoner à Chritina, elle viendra vous voir vous l’adorerez c’est une tête elle a décroché une bourse pour la fac, elle ne rentre pas souvent à Glenoak mais quand vous nous prendrez et qu’on sera tout réunis sous votre toit, je connais bien ma sœur elle reviendra tout les week-end. Ca vous dérange pas de l’avoir, tous les week end ?
George : la Christina dont tu parle c’est …
Meredith : notre sœur aîné voyons celle qui va à la fac avec Simon Camdem

Lucy trouve Annie dans la cuisine
Lucy : je sais je rentre un peu tard, où est Savannah ?
Annie : au lit, je lui ai donné son bain
Lucy : je monte voir si elle dort
Annie : j’ai parlé à Kévin
Lucy : et …
Annie : est ce que tu as appelé l’agence ?
Lucy : aujourd’hui j’étais débordé mais je vais les appelé
[les jumeaux espionnent aux escalier puis partent]
Annie : ça m’étonnerais, tu n’as aucune envie d’avoir un toit et de quitter la maison
Lucy : dis moi maman, pourquoi tu veux qu’on s'en aille, on te gêne à ce point la ? Est ce que c’est un gros fardeau de nous avoir ici ?
Annie : je ne veux pas vous mettre dehors et ça me fera bizarre quand vous ne serez plus avec nous tout les 3 mais toi et Kévin
Lucy : quoi moi et Kévin ?
Annie : vous ne pouvez pas vivre dans cette toute petite chambre c’est une source de disputes
Lucy : ça va on s’y fait
Annie : Mary et Carlos pensaient tout surmonter eux aussi
Lucy : c’est différent ont a pas les mêmes relations que Mary et Carlos. Et Mary et Carlos n'ont pas du se séparer pour une histoire de maison
Annie : j’ai déjà une fille dont le couple ne va pas bien donc je veux pas en avoir une autre. C’est pour ça que je veux que tu partes. Il est plus que temps que tu partes pour le moment ce qu’il a l’air d’un problème un petit peu anodin peu se changer en un vrai problème, à vivre comme ça tu tentes le diable
Lucy : maman, Mary et Carlos régleront vite leurs problèmes de couple, Mary est comme elle est mais elle est mariée, elle à un fils avec Carlos, c’est une responsabilité ça, tu n’envoie pas tout promener sur un coup de tête pas quand tu as fonder une famille. Mary s’en apercevra. Bon maintenant si tu veux bien je dois monter voir ma fille et appeler l’agence immobilière. Je peux ?
Annie : hum hum [dis oui de la tête]

Rose rend visite à Simon
Simon : tu reviens ?
Rose : content ?
Simon : oui, t’entres pas ?
Rose : si mais si j’entre ce ne sera pas pour voir un match, se passer une vidéo ou juste causer
Simon : si je te perds je perds tout
Rose : alors tu me fait entrer comme même ?
Simon : oué
Rose : c’est super
[ils s’embrassent]


PUB


George parle avec Eric
George : vous m’avez piégé, vous le représentant de Dieu, vous m’avez tendu un piège, il n’y a aucune loi à l’église contre ça ? Un homme de Dieu peux escroquer les gens ? On ne peux accueillir qu’un seul enfant, 4 on ne pourra pas faire face
Eric : ils ne sont que 3
George : Christina viendrait nous voir tous les week-ends et durant les vacances, elle m’a appelé ce matin
Eric : ils sont gentils
George : ils sont tous attachant mais ils sont 4 et nous on n'a aucune expérience, on ne s’en sortira pas si on les accueille tous, on veut fais ça
bien et là ce sera le gros cafouillage. Supposez que l’on les accueilles tous et qu’ensuite on craque si on se laisse déborder il faudra bien qu’on s’en sépare ce sera terrible pour eux et pour Gwen et moi aussi
Eric : quand vous avez parlé de votre grande maison vide j’ai pensé que vous pourriez prendre les petits Davis
George : oui ils sont tous sympathiques, débordant de vie, attachant et dans un monde mieux fait on serait heureux de les prendre mais je me dis que l’on ne sera jamais à la hauteur. Bien sur on est d’accord pour garder Dany, si il veux vivre avec nous
Eric : ah ça je pense que oui
George : et ses sœurs viendront nous voir on fera en sorte qu’ils puisent être réunis aussi souvent qu’ils le voudront
Eric : ça je n’en doute pas
George : mais ce sera dur. Trop dur d’annoncer à Dany et à ses sœurs qu’on ne peux accueillir que lui. Est ce que vous voulez les faire venir à
l’église et leur expliquer pour moi ?
Eric : c’est, c’est ma faute si vous en êtes là alors je peux bien vous aider
George : je suis désolé
Eric : je sais  et c’est moi qui vous dois des excuses
George : je ne vous jette pas la pierre, je pense qu’à votre place j’aurais moi aussi tenter le coup.

Carlos rend les clés de son appartement
Matt : il y a bien quelque chose qu’on peut faire où que mon père peut faire pour empêcher ce divorce
Carlos : non il faut accepter la situation
Matt : mais est ce que toi tu veux ce divorce ?
Carlos : parce que ça compte pour Mary ce que je veux ? C’est Mary qui a voulu qu’on se sépare, elle qui a pris un vol pour Londres, elle qui ne veux plus de notre mariage et qui ne veux plus de son fils même. Pas moi, ne t’en prend pas à moi je suis le dindon de la farce, celui qui était amoureux d’elle, qui l’a épousé et qui aurait voulu passer le reste de sa vie auprès d’elle. Je crois que j’ai fait suffisamment d’effort, j’ai été patient, plus patient que m’importe qui d’autre. Mary à voulu une autre vie et la vie qu’elle à choisie, elle la voit sans Charlie et moi
Matt : ça me sidère ça. C’est à l’encontre de tous ce que nos parents nous on enseigné eux qui voulait qu’on soit responsables
Carlos : oui, tu es différent toi, c’est à Mary que j’en veux pas à toi
Matt : je peux peut être aller lui parler, elle m’écoute un peu, enfin parfois
Carlos : mais tu lui dirais quoi ? Soit adulte ? Plus responsable, plus à la hauteur ? Pense un peu en mère, respecte tes vœux de mariage ? Elle ne t’écoutera pas, quoique l’on lui dise elle s’en moque. Tu as parlé à tes parents de ça ? Je veux dire du divorce et puis de Charlie ?
Matt : j’ai essayer mais je …
Carlos : parle leur et mets les au courant
Matt : mais pour mes parents ce sera le coup de grâce, le coup qui achève. Déjà le divorce ça descendra mais quand ils sauront pour Charlie, ils auront une attaque
Carlos : soit gentil utile un autre mot que attaque ça me gène  sachant que ton père est cardiaque. Mes parents ont survécu, j’ai survécu, Charlie a survécu, que tes parents et le reste de ta famille le prennent mal ça se peu mais ils survivront. Si tu n’as pas le courage, je téléphonerai pour toi, mais ils encaisseraient sûrement mieux ça venant de toi que venant de moi
[Matt regarde Charlie puis Carlos et dis oui de la tête)
[Ruthie parle avec Martin]
Ruthie : comment ça va avec Zoé ?
Martin : bien j’suis content
Ruthie : oui elle est gentille
Martin : comment ça va avec Vincent ?
Ruthie : avec lui c’est super
Martin : ah oui ?
Ruthie : oué. Quoi ?
Martin : rien
Ruthie : tu avais quelque chose à dire ?
Martin : non tu l’aime bien alors oublie
Ruthie : et toi tu ne l’aime pas ?
Martin : disons qu’il est fade
Ruthie : fade ? Qu’es ce que tu lui reproche ?
Martin : ça te dirait une pizza ? Je t’invite
Ruthie : dis moi pourquoi tu n’aime pas mon copain ?
Martin : en fait il n’es pas très mature avoue le. Et ce n’es pas un grand sportif et moi je t’aurais vu dans les bras d’un super crack et non d’un
Vincent
Ruthie : et ?
Martin : ben ça m’embête de te dire ça mais je l’ai vus fumer en douce une fois dans les couloirs et t’as horreur des fumeurs
Ruthie : il fumait ?
Martin : et t’as vu elle est énorme sa tête ? C’est vrai ça te choque pas ? Tu pourrais trouver quelqu’un d’un peu mieux
Ruthie : ah bon ?
Martin : tu pourrais trouver un garçon qui ferait moins tâche avec toi et ta famille
Ruthie : tu crois
Martin : ben oui seulement je vois pas comment tu pourras rencontrer celui que tu mérite tant que tu seras avec Vincent
Ruthie : tu penses que je devrais le plaquer ?
Martin : ben tu pourrais. Dis lui que t’as fais fausse route et que t’as envie de trouver quelqu’un de mieux et plus adulte
Ruthie : mieux et plus adulte ?
Martin : et plus solide
Ruthie : j’aurais pas cru que t’aurais pris tout ça tellement à cœur. C’est bizarre que tu critiques Vincent
Martin : je le dis pour toi

Lucy et Kévin croisent Annie dans le couloir
Lucy : est ce que tu pourrais surveiller Savannah ? Je viens de la coucher
Annie : oui. Vous allez où Kévin et toi ?
Lucy : voir des maisons
Annie : ah je suis contente c’est une bonne chose pour vous
Lucy : je devais contacter l’agence, je l’ai contactée
[Annie sourit et Lucy et Kévin partent]
Annie : qu’est ce qu’il y a ? Vous boudez ?
Sam : nous on croyait que tout le monde s’en allait de la maison parce qu’il le voulait eux
David : mais c’est à cause de toi parce que tu veux qu’ils partent tous
[les jumeaux partent, Annie les suis, mais les jumeaux lui ferment la porte au nez]

Rose parle avec Simon
Rose : je suis sure que personne ne voudra me croire si je dis que j’ai passé toute la nuit avec toi encore, et qu’on a fait que manger des
spaghettis et écouter des CD
Simon : on se moque de ce que les autres peuvent penser
Rose : dis moi pourquoi t’es aussi prude. Pourquoi on fait pas l’amour ?
Simon : il y a une raison mais c’est compliqué et mystérieux
Rose : je devais coucher avec toi hier soir c’est pas un mystère ça
Simon : excuse moi pour moi aussi c’est difficile de pas te toucher
Rose : tu pourrais mais t’as pas envie ?
Simon : non c’est l’inverse
Rose : a cause d’un blocage ? C’est quelque chose de physique ?
Simon : non c’est pas physique mais je j’ai, j’ai un cours dans 1 heure. Je t’assure c’est pas ce que tu crois
Rose : qu’es ce que t’en sais ?
Simon : parce que ça me paraît impossible que tu puisses imaginer la raison pour laquelle je suis abstinent
Rose : moi qui connais ta réputation ? J’aurais jamais cru que tu puisses te laisser désirer
[Elle s’embrasse puis part ]
Simon (parlant à Dieu) :  seigneur, aide moi je suis sérieux il faut que tu m’aides

Dany, Meredith et Kelly parlent avec George et Eric à l’église
Dany : sans mes sœurs je veux pas y aller
Meredith : t’aura une maison avec George, il faut pas t’en faire pour moi ou Kelly ou Christina
Dany : mais on est une famille
Kelly : oui mais on peux pas être tout ensemble, alors ne gâche pas cette opportunité
Meredith : Dany on s’est toujours débrouiller avec ce qu’on avait même les fois où on avait rien du tout. On comprend que ce soit dur de nous
accueillir tous chez vous alors promettez mois de prendre bien soin de mon petit frère
Kelly : veillez sur lui
[Eric et George répondent ou ide la tête]
Dany : est ce que vous croyez que moi j’ai envie d’avoir une maison et des parents si vous vous repartez dans un centre d’hébergement
Meredith : refuse pas, Kelly et moi on sera contentes pour toi
George : vous peut être mais moi je ne le serait pas. Non je vous prends tous avec moi. A la maison j’ai suffisamment de chambres , vous viendrez tous avec nous
Meredith : tous les 4 ?
Kelly : il ne faut pas le faire parce que vous nous plaignez
George : non je veux le faire parce que vous avez besoin les uns des autres. Et je veux le faire parce que …
Dany : vous nous aimez tous ?
George : oui. Il n’y a plus qu’a annoncer la nouvelle à ma femme, ça va être une drôle de surprises pour elle
Eric : oui et moi je contacte Gréta aux services sociaux qui s’occupe de tout mettre en ordre
George : Meredith qu’est ce que …
Meredith : je suis un peu sous le choc, j’étais sans illusion, j’aurais pus trouver un père, j’avais plus l’age pour qu’on veuille encore de moi
George : moi je veux de toi
[Tout le monde se serre dans les bras mais Eric reste à l’écart]
George : oh non vous allez pas vous y mettre vous aussi
[George prend Eric dans ses bras]

Kévin et Lucy regardent les maisons
Kévin : il est bien ce pavillon ?
Lucy : oh trop grand
Kévin : et celui là ?
Lucy : ah trop petit
Kévin : hum et celui là ?
Lucy : celui là c’est la bonne taille mais oh il y a pas de jardin derrière
[elle prend une autre feuille]
Lucy : a celui là il a pile le jardin qu’il nous faut mais la maison est trop sombre
Kévin : on peut repeindre la façade
Lucy : non c’est sombre à l’intérieur parce qu’a l’extérieur elle est entourée d’arbres géants
Kévin : on peut en couper quelques-uns
Lucy : les couper ? Mais tu te vois massacrer des arbres centenaires à la tronçonneuse ?
[Kévin lui tend une autre feuille]
Lucy : ah ben ça c’est une maison sympa c’est exactement ce que je veux pour nous
Kévin : mais
Lucy : mais il y a pas une seule école dans le coin
Kévin : on mettras nos enfants dans le privé si le faut
Lucy : non je veux pas d’école privé pour eux Quoi tu veux que j’ai une maison qui me plaise ? Ca peut prendre un petit moment pour la trouver
Kévin : combien de temps ?
Lucy : le temps qu’il faut peu importe pour nous il y a aucune urgence
[Savannah pleure, Lucy embrasse Kévin et pars chercher sa fille]

Matt téléphone à Eric
Eric : Allô
Matt : c’est moi
Eric : ah Matt je partais je te rappellerais de la maison si ça ne t’ennuie pas
Matt : non après j’aurais plus le courage
Eric : le courage ? Mary et Carlos ? Tu veux me parler d’eux ?
Matt : c’est pas ce que je veux c’est ce que je dois, Carlos y tiens beaucoup
Eric : Carlos ?
Matt : voila Mary et Carlos ont décidé de divorcé, et Carlos part pour Porto Rico
Eric : oui c’était à prévoir cette fin. Ta mère voulait se raccrocher à l’espoir qu’elle serait plus raisonnable mais j’étais sur que ça craquerais.
Donc je ne suis pas surpris de ça du tout. Ca me déçoit mais je n’y étais préparé
Matt : il y a un aspect des choses auquel tu ne t’attends pas je crois, quelque soit la façon de le dire ce sera un choc alors assied toi : Mary a
renoncé à son droit de garde sur Charlie, Carlos l’amène avec lui, ils vont s’installer tous les 2 à Porto Rico
Eric : attend tu veux dire que Mary le laisse prendre son fils ?
Matt : et sans se battre. Et elle est rentrée de Londres et depuis elle se fait mutée à Chicago. J’ai essayé de la joindre mais elle veut pas me
répondre et si tu l’appelle tu auras aussi son répondeur
Eric : elle se coupe de toute sa famille. Elle divorce de son mari et elle abandonne son fils
Matt : y’a pire
Eric : qu’est ce qu’il peut avoir de pire
Matt : le pire encore c’est qu’il faut que tu le dise à maman

Sam et David jouent aux dames et Annie entre
Annie : vous voulez des tartines ?
[Sam dit non de la tête]
Sam : pas aujourd’hui
Annie : on peux aller au parc ?
David : pas aujourd’hui
Annie : où faire un tour à la boutique de jouet ?
Sam : pas aujourd’hui
Annie : écoutez je n’ai obligé Lucy et Kévin à partir ni eux, ni d’ailleurs Martin et je n’ai jamais obligée ni Matt, ni Mary, ni Simon à partir
Sam : on veut qu’ils reviennent tous ici ils nous manquent
David : t’as fais qu’ils sont partis, fait qu’ils reviennent

Ruthie parle avec Vincent
Ruthie : il faut qu’on parle. Et mieux vaut que tu soit assis. J’ai passée la journée avec Martin et je m’interroge, je …
Vincent : lance toi dis moi ce que tu as à me dire, je suis solide
Ruthie : Martin veut me faire rompre avec toi, je crois qu’il veut sortir avec moi
Vincent : quoi ? Non arrête tu as sûrement du mal comprendre, Martin il sort avec zoé et il pense uniquement à Zoé
Ruthie : crois moi il pense aussi à moi aujourd’hui. Et d’ailleurs je l’avais oublier Zoé, je ne veux pas qu’il la plaque rien que pour moi , je
ne veux pas le lui voler
Vincent :  mais tu te fais des idées
Ruthie : je savais que le retour de son père et le départ de chez nous changerait les relations qu’on pouvait avoir. Tu dois lui dire. Demain tu
dois aller lui dire que jamais on rompra toi et moi

Annie est dans la cuisine et Eric rentre
Annie : oh Eric c’est vraiment un coup dur
Eric : tu as eu Matt au téléphone ?
Annie : non pourquoi Matt m’aurait appelé, il aurait un problème ?
Eric : non non j’ai cru entendre que, non oublie Matt, c’est quoi le coup dont tu parle ? Ca concerne qui ?
Annie : je viens d‘avoir Gréta du service social, elle t’as manquée à l’église ..
Eric : elle t’a dit la nouvelle ? Que les parents de Cécilia veulent accueillir les enfants Devis, toute la tribu et si tout va bien, ils vont les adopter c’est le projet dont je refusais de te parler dont je craignais que mon coup rate
Annie : mais lorsque la mère des enfants a sus que des gens était près à prendre tout les frères et sœurs et pensaient même les adopter elle a …
Eric : elle a
Annie : enfin il y a un problème. Dis moi a propos de Matt pourquoi il m’aurait passé un coup de téléphone ?
Eric : est ce que Gréta à dit quel problème c’était ?
Annie : non
Eric : je suis inquiet je la rappelle tout de suite

Simon trouve Rose devant chez lui
Simon : pourquoi t’attends dehors ?
Rose : ton logeur n’était pas chez lui
Simon : ça va ?
Rose : non ton silence me rend cinglé il faut que je sache, je sais ce que tu vas me dire que c’est compliqué et mystérieux mais je veux savoir,
j’accepte qu’on ne couche pas ensemble mais dis moi au moins pourquoi on ne peut pas
Simon : j’ai fais une promesse à Dieu. J’ai eu une période difficile et pour m’en sortir j’ai demander à Dieu de m’aider et en échange j’ai promis que j’aborderait différemment les filles, ce que je fais
Rose : c’est aussi mystérieux que compliqué. Et c’est vrai j’étais a des années lumière de me douter que c’était pour dieu que tu ne coucher pas avec moi
Simon : il y a que moi dans toute ma famille qui a une vie un peu libéré, qui couche avant le mariage, mon frère, mes sœurs ne l’ont jamais fait.
Quand je me suis sortis de cette période difficile je me suis dis que ça valait peut être le coup de faire comme eux, d’arrêter de courir les filles
et depuis j’essaie de changer un peu de vie de faire comme eux enfin quand je peux. Je voulais pas m’engager avant c’est pour ça que mes relations tournaient mal. Maintenant que t’es fixé tu dois te dire que je suis vraiment un charlot, tu vas rompre et trouver quelqu’un qui couchera avec toi
Rose : ton frère Matt s’est marié jeune ?
Simon : oué Matt s’est marié avec une fille du lycée
Rose : et Mary aussi s’est marié jeune ?
Simon : oui
Rose : et ton autre sœur celle qui aime un flic ?
Simon : Lucy était encore en fac quand elle s’est mariée
Rose : oui ils sont une vie différente de celle que tu pourrais avoir . Je me pose une question est ce que tu nous vois tout les deux à long terme ? Ca pourrait être une possibilité de se marier ?
Simon : oué je me vois bien t’épouser
Rose : tu pense que l’on pourrait se marier ?
Simon : oué c’est une possibilité
Rose : t’es en train de me demander de t’épouser ? Je t’écoute oui ou non ?
Simon : et tu répondrais quoi si je le faisais ?
Rose : si c’était sérieux je pourrais dire oui
Simon : tu tiens à moi à ce point ?
Rose : oui tu tiens à moi à ce point ?
Simon : oui. Il y a des chances
Rose : je m’interroge si on était fiancé tout les 2 ça pourrait te délié de ta promesse à Dieu
Simon : bah j’imagine que oui être fiancé c’est pas mal
Rose : Simon tu veux qu’on se marie ?

Script rédigé par Audrey (Yaured du forum)

 
     

Attention, tous les documents présents sur ce site sont soumis aux règles du Copyright. Toute copie totale où partielle est interdite et passible de poursuites.

©2001-2012 Johanna Benard (créations en Flash par François)